Le Burkina Faso - Afrique


Le Burkina Faso, littéralement appelé « le pays des hommes intègres», est situé au cœur de l'Afrique de l'Ouest. Il est frontalier du Mali, du Niger, du Bénin, du Togo, du Ghana et de la Côte d'Ivoire.

Le Burkina Faso possède un climat tropical avec des saisons contrastées et de fortes amplitudes thermiques. Ce climat, de type soudanosahélien marqué par une forte chaleur responsable de sécheresses comprend deux saisons inégales: une saison sèche qui dure huit mois, d’octobre à mai, et une saison pluvieuse où les précipitations sont très abondantes de mai à septembre.

Le Burkina Faso est une ancienne colonie française, il a obtenu son indépendance en 1960. Le président actuel est Blaise Compaoré. Il est en place depuis le 15 octobre 1987. On peut dire que depuis de nombreuses années, le pays est assez stable politiquement étant donné qu'il n'y a pas de changement.

Blaise Compaoré est réélu à chaque fois avec une majorité incontestable. Il n'y a jamais d'opposants puissants et la population ne vote pas majoritairement, n'espérant plus de changement suite aux multiples victoires du président actuel.

La capitale du Burkina Faso est Ouagadougou, ville située au centre du pays. Le pays est divisé en 45 provinces et 13 régions.

La langue officielle est le français, langue utilisée dans les établissements scolaires et dans toutes les administrations. Cependant le Burkina dispose de nombreuses langues nationales. Les plus répandues sont le mooré (langue de l'ethnie Mossi), le dioula et le foulfouldé (langue de l'ethnie Peul).

La religion principale est l'islam mais on retrouve également le christianisme et l'animisme.

Malgré des efforts en matière d'économie et de développement social constatés ces dernières années, le Burkina Faso fait toujours partie des dix pays les plus pauvres et les moins développés du monde.

Selon le PNUD, l'indice de développement humain (IDH) était de 0,331 en 2011. Le tiers de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Selon la banque mondiale la population totale en 2011 s'élevait à 16 967 845 habitants et l'espérance de vie à la naissance était de 55 ans en 2010.

L'économie du pays est essentiellement basée sur le secteur primaire (l'élevage et l'agriculture). Ce secteur occupe plus de 80% de la population active. L'agriculture représente 32% du PIB. Les principaux aliments cultivés sont le sorgho, le mil, le maïs, les arachides et le riz.

Le pays dispose également de quelques productions minières : cuivre, fer, zinc mais la plus rentable est celle de l'or. Il y a actuellement une dizaine de mines d'or ouvertes au Burkina.

Le Burkina Faso est le premier producteur africain de coton et de haricots verts, l'exportation de cette production représente un véritable atout économique pour le pays. Cependant, l'économie du Burkina reste très vulnérable, d'une part parce qu'elle devient dépendante des cours des marchés mondiaux mais également à cause des perturbations climatiques. Néanmoins, on a noté un taux de croissance supérieur à 5% en 2011.

Le chômage est présent majoritairement en milieu urbain et touche surtout la jeunesse. Les emplois sont souvent faiblement rémunérés, notamment en milieu rural. De plus, le sous emploi pousse une part de la population à migrer, généralement vers la
Côte d'Ivoire.

Cependant, ces migrants contribuent toujours à l'économie de leur pays d'origine car ils y envoient chaque année des fonds considérables.

Ainsi le pays est en voie de développement bien qu'il fasse partie des pays les moins avancés.

Mais ce développement sera assez lent étant donné que ce pays ne dispose que de très peu de ressources naturelles. De plus, ces derniers temps, les quelques revenus liés à l'activité touristique ont chuté parallèlement aux affrontements ayant lieu au Mali.

Ainsi, en attendant un développement important, le Burkina Faso, de par des besoins sociaux incontestables et un régime politique stable, est devenu peu à peu un lieu de prédilection pour les ONG et les associations humanitaires.

En effet la situation socioculturelle du Burkina Faso est loin d'être satisfaisante. De nombreux problèmes sociaux sont à résoudre et notamment dans le domaine de l'enfance.


La ville de Ouahigouya


Ouahigouya est la capitale du Yatenga, une des 45 provinces du Burkina Faso. Elle est également la troisième ville du pays de par son importance. Elle compte environ 125 000 habitants.

Elle est située dans la partie nord du pays, à 60 km de la frontière malienne en direction du Pays Dogon. C'est une ville sahélienne où le climat est très aride.

Le niveau économique de la ville est assez faible, il n'y a pas d'industries. La plupart des gens vivent de l'agriculture ou de l'artisanat. Cependant depuis quelques années l'orpaillage est en développement dans cette région.

Il y a un grand hôpital public qui a ouvert ses portes l'année dernière et un hôpital pédiatrique privé à but non lucratif géré par le docteur Zala.

C'est une ville en plein développement mais dont l'économie reste fort tributaire du climat qui n'est pas toujours idéal.